Signes observés : affaissement de dallage Fissuration structurelle

L’affaissement de dallages, et les mouvements de fondations peuvent créer des fissures sur les murs porteurs, et cloisons de distribution. Dans certains cas, ces mouvements de structure ou dallage peuvent impacter le fonctionnement des ouvrants, voir dégrader certains réseaux enterrés. Il est donc indispensable de stabiliser ces mouvements et de réaliser des travaux de reprise en sous oeuvre. Le renforcement des fondations ou le renforcement sous dallage est d’une importance fondamentale pour la résolution définitive de ces mouvements de structure.

Picots d’injection de sols (PIS)

Mise en place des Picots PIS BRS Technologie

Sa mise en oeuvre permet l’augmentation de la capacité portante des fondations, par compactage et renforcement du sol sous la fondation.

Le PIS (Picot d’Injection de Sol) est destiné aux édifices avec des descentes de charges faibles ou moyennes. Une fois en place, le picot injecté fait office de pilotis scellé dans la fondation. Il est particulièrement adapté pour les travaux de reprise en sous œuvre et de renforcement de sol sous dallage. Il existe aussi en version « Very PIS et PIS bulbe » pour des descentes de charges plus importantes, pour des renforcements de dallage béton sur vide sanitaire, ou pour réaliser des cloutages de parois et talus.

Les avantages de cette technique :

  • Mise en œuvre avec un matériel peu encombrant
  • Utilisation possible même dans des lieux confinés
  • Allie les avantages des pieux traditionnels et des injections de résine ou de coulis
  • Coulis d’injection sans retrait, hydrophobe et non expansif appelé Consolidasol.
  • Applicateur exclusif des procédés M-Tech Patrimonium sur la région Grand Ouest

Technique PIS, en images

Pieux courts à compactage horizontal (PCCH)

Pieux PCCH BRS Technologie

Pieux PCCH BRS Technologie

Sa mise en oeuvre permet d’aller chercher les couches résistantes pour y fonder la construction.

Destiné à des ouvrages avec des descentes de charges importantes, le PCCH peut également être utilisé comme pieux flottant grâce au compactage des sols qu’entraîne la pression d’injection du coulis et la création du bulbe à sa pointe, d’une longueur variant de 1,5 à 8m. Il est destiné à la stabilisation, la restauration et le renfort des assises de fondation. Son champ d’application est très large mais on l’utilise principalement dans la reprise en sous œuvre des fondations d’édifices ou de construction qui ont besoin d’être renforcées et pour des cas spéciaux (milieu marin, sol pollué).

Les avantages de cette technique :

  • Bonne résistance à la traction, la compression et la flexion
  • Applicable sur tous les types de terrains y compris en milieu immergé
  • Applicateur exclusif des procédés M-Tech Patrimonium sur la région Grand Ouest

Technique PCCH, en images

Imprégnation de sol : Injection de coulis Consolidasol

Injection_coulis_minéral BRS Technologie

Sa mise en oeuvre permet l’augmentation de la capacité portante des fondations par compactage et le renforcement du sol..

Ce procédé est destiné aux édifices avec des descentes de charges faibles ou moyennes. Le coulis Consolidasol injecté sous une pression de 5 à 8 bars comble les vides éventuels et renforce le sol par compactage des couches. Sans retrait et hydrophobe, il repousse l’eau et stabilise la zone injectée.

Les avantages de cette technique :

  • Applicable sur la majorité des types de terrains
  • Coulis minéral fait à base de mortier minéral micro-broyé et d’eau appelé Consolidasol
  • Hydrophobe : permet d’évacuer l’air et l’eau des sols de manière naturelle
  • Durcissement en 24h sans retrait ni gonflement des sols
  • Non corrosif

Technique imprégnation de sol, en images

Bien définir l’environnement du bâtiment, pour mieux le consolider.

Seule une étude du bâtiment, de son environnement et des conséquences du sinistre,  peut déterminer la technique appropriée pour le renforcement des fondations optimal.