Protéger : son bâtiment de son environnement

Dans le cas de sols sensibles aux variations hydriques, la géomembrane, les trottoirs périphériques et la barrière anti racine sont des techniques utilisées pour remédier à l’affaissement de sol sous fondations. Une sécheresse importante et/ou des arbres à proximité peuvent causer des tassements différentiels qui génèrent des fissures sur les murs. Il est donc primordial d’isoler les fondations pour limiter les variations de teneur en eau.

Géomembrane

Géomembrane autour d'une maisonLa mise en œuvre de la géomembrane permet une étanchéité périphérique.

Le principe consiste à mettre en place une étanchéité périphérique autour du bâtiment sur environ 2 mètres de large avec une retombée de la membrane en-dessous du niveau d’ancrage des fondations.

L’objectif de ce dispositif est de réguler l’hygrométrie du sol au niveau de l’assise des fondations. Effectivement, il permet de limiter les apports en eau en période hivernale, et diminuer le phénomène d’évaporation en période sèche. L’humidité du sol ainsi régulée grâce à la géomembrane, les effets de retrait et gonflement des argiles et donc les mouvements de sols à l’origine des désordres seront limités.

Les avantages de cette technique :

  • Mise en œuvre par du personnel formé et certifié ASQUAL
  • La géomembrane mise en œuvre a une résistance physico-chimique (air, eau, UV, température…)
  • Facilité de mise en œuvre
  • Matériaux neutres pour l’environnement

Technique Géomembrane en images

Barrière anti racinaire

Barrière anti racine - contre végétationSa mise en oeuvre permet de stopper l’assèchement des sols argileux lié à la présence d’arbres dans un environnement proche de l’habitation.

Cela consiste à la mise en place d’une membrane rigide de haute résistance à la perforation dans une tranchée d’environ 2 mètres de profondeur. Elle sera positionnée entre la végétation en cause et le bâtiment pour jouer le rôle de barrière anti racine.

L’objectif est d’éviter que la végétation placée trop près de la maison ne vienne accentuer le phénomène d’assèchement ponctuel du sol au niveau des fondations. De même, elle permet que le réseau racinaire ne vienne pas altérer les fondations du bâtiment.

Ces procédés sont certifiés ASQUAL.

 Les avantages de cette technique :

  • Mise en œuvre par du personnel formé et certifié ASQUAL
  • La barrière anti racine mise en œuvre a une résistance physico-chimique (air, eau, UV, température…)
  • Facilité de mise en œuvre
  • Matériaux neutres pour l’environnement

Technique de la barrière anti racinaire en images

Bien définir l’environnement du bâtiment, pour mieux le consolider.

Seule une étude du bâtiment, de son environnement et des conséquences du sinistre,  peut déterminer la technique appropriée pour le renforcement des fondations de votre bâtiment.